L I V R E

 ACCUEILActualité Discographie Biographie Dictionnaire Boston Oeuvres Iconographie Bibliographie Conte fantastique  Liens

 On trouvera sur le site de l'éditeur Symétrie toutes les informations se rapportant au livre André Caplet, compositeur et chef d'orchestre sous la direction scientifique de Denis Herlin et Cécile Quesney

Présentation (2007) :

André Caplet reste l’un des grands oubliés de l’histoire de la musique du début du XXe siècle. Depuis la parution d’un numéro spécial de la revue Zodiaque en 1978, date qui coïncidait au centenaire de sa naissance, aucune étude sur l’homme et son œuvre n’a vu le jour. Seuls Yves Rassendren et Denis Huneau ont consacré leur thèse, le premier au langage du compositeur (2000), le second au brillant chef d’orchestre que fut Caplet (2001). Ces études correspondaient à l’arrivée du fonds André Caplet au département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France, fonds qu’inventoria Marie-Gabrielle Soret. Lettres autographes, manuscrits musicaux et autres documents sur sa carrière et son œuvre étaient enfin accessibles aux chercheurs. Une journée d’étude qu’organisèrent Sylvie Douche et Philippe Cathé à l’université de Paris-Sorbonne (Paris IV, centre de recherches « Langages musicaux ») en mai 2006 fut le point de départ de cet ouvrage. Même si les textes des communications données dans ce cadre sont repris dans ce volume, le contenu du livre, tel qu’il se présente aujourd’hui, a été considérablement augmenté, afin que d’actes de colloque il se transforme en un ouvrage collectif sur André Caplet. Divisée en quatre parties, cette publication donnera pour la première fois une vision plus complète de l’artiste que fut André Caplet, que ce soit à travers les différentes étapes de sa vie et de sa carrière, ses amitiés et rencontres, son action en tant que chef d’orchestre ou sa relation complexe et douloureuse à la composition. Ainsi, sa figure souvent confondue comme un double de Debussy en raison de leur collaboration et des liens d’mitié qui les unirent se révélera dans toute sa richesse et sa complexité. Il fut tout sauf un pâle imitateur de Debussy ; bien au contraire, sa connaissance intime de l’œuvre de l’auteur de Pelléas et Mélisande le contraignit à trouver sa propre voix, à s’intéresser et à défendre les compositeurs d’avant-garde de son époque (par exemple Schönberg ou Bartók). Notre souhait le plus vif est que cet ouvrage, enrichi de correspondances et d’iconographie inédites, contribue à redonner la place qui revient à Caplet parmi les figures marquantes du premier quart du XXe siècle et à faire découvrir bon nombre d’œuvres restées inédites ou redécouvrir d’autres qui méritent de rejoindre le grand répertoire.
© 2007 SYMÉTRIE

Table des matières (2020)

  • Introduction
    p. 7-19

    Denis Herlin (direction scientifique), Cécile Quesney (direction scientifique)

  • Première partie : carrière et rencontres
    p. 21-199
  • Entre création et interprétation : complémentarité ou rivalité ?
    p. 23-50

    Marie-Gabrielle Soret

  • André Caplet, chef d’orchestre
    p. 51-73

    Denis Huneau

  • Transcrire et orchestrer : l’amitié de Caplet et de Debussy. Lettres de Claude Debussy à André Caplet (1914-1917)
    p. 75-114

    Denis Herlin

  • Le sergent Caplet (1915-1918). Lettres d’André Caplet à Lucien Durosoir (1915-1922)
    p. 115-158

    Georgie Durosoir

  • André Caplet-Charles Koechlin : une relation prometteuse trop vite interrompue. Correspondance
    p. 159-181

    Philippe Cathé, Denis Huneau

  • André Caplet, critique musical
    p. 183-199

    Denis Huneau

  • Deuxième partie : esthétique et langage
    p. 201-343
  • André Caplet. Poétique musicale
    p. 203-230

    Michel Duchesneau

  • Un langage musical innovant
    p. 231-284

    Yves Rassendren

  • André Caplet et la harpe : le Conte fantastique
    p. 285-315

    Constance Luzzati

  • André Caplet, la voix, les interprètes
    p. 317-343

    Yves Rassendren

  • Troisième partie : de quelques œuvres emblématiques : du profane au sacré
    p. 345-453
  • Une œuvre vocale « délestée du poids des mots », didactique et novatrice : Le Pain quotidien
    p. 347-374

    Sylvie Douche

  • Un tas de petites choses et de petits mystères pour quatre mains
    p. 375-384

    Roy Howat

  • La Messe à trois voix d’André Caplet
    p. 385-398

    Nigel Simeone

  • D’un baptême à Chaville à une première aux Concerts Colonne : Épiphanie, fresque pour violoncelle et orchestre
    p. 399-417

    Jacques Tchamkerten

  • La rencontre du verbe, de l’image et de l’esprit dans Le Miroir de Jésus d’André Caplet
    p. 419-453

    Sylvain Caron

  • Quatrième partie : documents
    p. 455-515
  • Caplet par lui-même. Journal (janvier-février 1907) – Caplet et son rapport au christianisme – Notices autobiographiques
    p. 457-480

    Denis Herlin , Cécile Quesney

  • « Principes d’orchestre », un manuscrit d’André Caplet
    p. 481-513

    Cécile Quesney

  • En guise d’épilogue : André Caplet par son petit-fils Philippe Caplet
    p. 515-515

    Philippe Caplet

  • Index des noms et des œuvres
    p. 517-530
  • Les auteurs du volume
    p. 531-532